MNE de retour sur le 107.5 à Mulhouse !

Nous avons le plaisir de vous annoncer que Radio MNE retrouve sa fréquence FM temporaire sur le 107.5 à Mulhouse ce lundi 1er octobre 2018. 📅

Cette cinquième saison de diffusion associative sur les ondes mulhousiennes va s’ouvrir par le Frühstück, la matinale de MNE, diffusée en direct du lundi au vendredi de 7h30 à 9h. Interviews, reportages, musique et chroniques : tout ce qui fait de Mulhouse la capitale du monde est au menu du Frühstück chaque matin. De nouvelles chroniques seront consacrées à la BD avec l’équipe de la librairie Canal BD, aux médias indépendants avec l’auteur Jocelyn Peyret ainsi qu’au féminisme.

La plupart des autres émissions qui garnissent la grille des programme sont de retour avec des dizaines de bénévoles ultramotivés : musique, rencontres, BD, politique, enfance, on trouve de tout sur Radio MNE, la radio où n’importe qui peut faire n’importe quoi… Mais pas n’importe comment !

Une place accrue est accordée cette saison aux quartiers de l’agglomération et à leurs centre socioculturels. « La parole est à vous » ouvre les micros aux habitants, à commencer par ceux du quartier Lavoisier-Brustlein à Mulhouse lors des portes ouvertes au centre socioculturel, samedi 6 octobre 2018.

Cette rentrée marque aussi le lancement du projet Radio Sans Frontières, mené conjointement avec nos voisins allemands de Radio Dreyeckland Freiburg pour emmener des jeunes des deux pays au Parlement européen de Strasbourg à la rencontre des eurodéputés, dans la lignée de l’émission Wunderparlement de MNE.

Au plaisir de vous retrouver sur les ondes, 📡
⚡ 107.5 FM, Mulhouse Power ! ⚡

Cité Ska chauffe Motoco

Enfin un festival ska à Mulhouse ! L’association The High Crew et l’émission de radio Cité Ska organisent samedi 22 septembre, à Motoco, une soirée dédiée à cette musique remuante et populaire, avec les groupes Two Tone Club et Leuchtsoffmöhre.

Two Tone Club, 20 ans de ska à découvrir samedi grâce à Cité Ska.

« Mulhouse, cité ouvrière, cité ska » ? C’est ce qu’entendent démontrer les passionnés de ce style né en Jamaïque à la fin des années cinquante, caractérisé par son rythme chaloupé et dynamique ainsi que par ses cuivres éclatants. «  Il y a aujourd’hui peu de soirées ska en France, un peu plus en Suisse et en Allemagne, observe Luc Ueberschlag, l’un des organisateurs du premier Cité Ska Festival avec l’association The High Crew. À Mulhouse, on a des festivals tango, free-jazz, on dirait que c’est une bonne ville pour les niches !  »

Les briques rouges de Motoco, sur la friche industrielle DMC, font un décor parfait pour accueillir une soirée dédiée à un genre traditionnellement prolétaire.

C’est pourtant à la campagne, entre Schlierbach et Rixheim, que l’aventure Cité Ska trouve ses racines au milieu des années 2000. Un groupe d’ados monte l’association The High Crew pour organiser des concerts reggae au vert puis au Noumatrouff avant de se faire moins actifs. Mais en 2015, Luc et ses compères sont de retour pour investir l’antenne associative de Radio MNE 107.5 avec une émission ska, style antérieur au reggae, revivifié dans les années 80 en Angleterre puis dans le monde entier. «  À Mulhouse, on avait le mythique groupe Package ! Une partie de The High Crew s’est tournée vers le ska pour l’énergie et pour la culture des cuivres sur scène, quand le reggae devenait de plus en plus digital. »

L’idée d’organiser un festival en lien avec l’émission Cité Ska a suivi et elle se concrétise ce week-end avec deux groupes. En tête d’affiche, The Two Tone Club, de Montbéliard, enchante le public depuis bientôt vingt ans. À huit sur scène, ça va chauffer à Motoco : le groupe pratique un ska « rocksteady » dans les règles de l’art !

Les Allemands de Leuchtsoffmörhe, venus de Karlsruhe, sont quant à eux représentatifs d’une nouvelle génération qui mêle volontiers des influences funk ou rock à ses bases ska.

Également au programme : le duo de DJ’s Ska Vinyl Party, ainsi que des stands de disques et de livres. Tout pour faire la fête dans une ambiance trinationale – nos voisins germains sont amateurs – et se plonger dans une culture musicale vivace et passionnante.

Cité Ska Festival, samedi 22 septembre à partir de 19 h à Motoco, bâtiment 75 friche DMC, accès par le 13 rue de Pfastatt à Mulhouse. Entrée : 5 €. Plus d’infos sur www.citeska.eu.

Des Livres et Vous, l’émission de Tribulles bientôt de retour sur MNE

Extrait de la newsletter de la librairie Canal BD-Tribulles, 7/9/2018

Des livres à vous s’ouvre à tous (illustration Julien Motteler)

Mardi soir, la radio MNE a fait sa première réunion de rentrée, c’était l’occasion pour tous les programmateurs, les créateurs d’émission, les bénévoles, les chroniqueurs d’échanger autour de leurs envies, leurs perspectives, leurs besoins…
Un super moment d’échange qui a vu naître très rapidement de nombreux et chouettes projets et notamment des liens plus forts entre « Des Livres et Vous » et les autres émissions.

On est très fiers et très heureux de vous annoncer que, malgré  une saison 4 un peu chaotique, l’émission littéraire de la radio d’utilité publique qu’est MNE, sera bel et bien de retour pour cette nouvelle saison…

Et n’oubliez jamais, si vous souhaitez parler de vos livres, de vos auteurs, de vos librairies préférées, des évènements que vous souhaitez faire autour du livre, l’émission vous est ouverte !

Les enregistrements se font le vendredi soir à la fermeture de la librairie pour une diffusion le samedi matin de 10h à 11h30.
D’ailleurs le premier podcast de la nouvelle saison sera disponible dans la prochaine newsletter et vous pourrez entendre les suaves, douces, chevronnées de Sir Julien Motteler, Erik Hanna, Redec et Bruno Bessadi.

 

Bibliothèque vivante au zoo avec MNE

Samedi 8 septembre en début d’après-midi, il y avait du monde dans l’allée des tilleuls, pour le grand week-end des 150 ans du zoo de Mulhouse. Au programme, bibliothèque vivante et café littéraire.

Article de Sabine Hartmann dans L’Alsace – 9/9/2018

Le directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse, Brice Lefaux, explique à cette famille les enjeux de la sauvegarde des espèces. Photo L’Alsace

Le directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse, Brice Lefaux, explique à cette famille les enjeux de la sauvegarde des espèces. Photo L’AlsaceCette bibliothèque vivante est organisée par Corinne Di Trani-Zimmermann, responsable pédagogique du zoo, en lien avec les bibliothèques de Mulhouse et la radio MNE. Avec un concept novateur, au lieu d’emprunter un livre, il s’agit de dialoguer ensemble. Pour réussir cette démarche, 12 interlocuteurs venus d’horizons différents. Ils ont tous un point commun, une passion pour ce site unique.

Dès 10 h, les premiers visiteurs se sont installés. L’occasion aussi pour le directeur Brice Lefaux de faire table ouverte. «  J’ai discuté avec les visiteurs du matin, toutes générations confondues. C’est normalement le moment où les vétérinaires opèrent. Ces visiteurs matinaux prennent le temps d’apprécier le site. Certains viennent au zoo deux à trois fois par semaine.  » Il est interpellé sur ce qui fait l’actualité du zoo, le nouvel espace Horizon Afrique. «  Je suis heureux de cet intérêt, mais je leur propose aussi d’aller à la rencontre d’espèces en danger dans la nature, ici et ailleurs.  »

L’atelier de Luc Gallé est dédié à Toute la vérité sur les géraniums. Cela n’empêche pas la discussion de tourner autour des rosiers grimpants ! François Wagner surprend son auditoire avec des anecdotes historiques méconnues. «  Il y a eu une seconde inauguration du zoo, en mai 1893, lorsque le parc zoologique est devenu municipal, après un échange de terrain entre la Ville et la SIM (Société industrielle de Mulhouse). Il s’agissait, pour la partie botanique, d’en faire un jardin du peuple, avec piste de danse et guinguette. Le tout était installé à la place de la maison de l’éclosion. » Et d’ajouter sur le ton de la confidence : «  La première ourse du zoo a donné naissance à douze oursons, avec trois portées de quatre, à chaque fois. »

Un chameau au centre-ville

«  J’ai dû visiter ce zoo, la première fois en 1953, avec mon grand-père. On y est allé ensemble pendant quelques années et puis comme tous, à l’adolescence, j’avais autre chose à faire.  »

Il y retournera vers les années 1975, suite à son intérêt pour les arbres et les fleurs. « Il n’est pas rare que je vienne, livre à la main, pour me poser dans les hauteurs, dans un endroit tranquille. » Pour les animaux, il a quelques préférences, comme les ânes du Poitou «  qui ne soignent pas assez leur présentation, comme les chameaux  ». Il ouvre son classeur et sort une photo étonnante de 1956 : Il s’agit d’un chameau conduit par son soigneur ; il se rendait à pied de la gare du Nord au zoo, en passant par l’avenue de Colmar et la Porte Jeune. «  C’était charmant. » Il se souvient aussi d’une femelle puma, d’un singe mandrill et de cochons d’Inde, remplacés depuis par des tortues. «  J’aime bien, aujourd’hui, les manuls ou chats de Pallas, ils sont hyperactifs.  »

Un peu plus loin, Oliver Becht, le député, plonge dans ses souvenirs avec sa grand-mère, une habituée du zoo. «  Par tous les temps, elle m’y emmenait le mercredi après-midi.  » Il explique à Chemia, une visiteuse, la différence entre les lions d’Asie (devenus très rare) et ceux d’Afrique.

Chimpanzés à vélo

Monique est venue pour cette opération : «  Mes parents faisaient partie des Amis du zoo, moi aussi. C’est normal d’être là, d’autant que le zoo, c’est mon jardin.  » Gérard, autre visiteur, se souvient de sa limonade alors qu’il venait avec ses parents. « J’allais voir les ours bruns et le blanc. Je ne ratais pas les chimpanzés qui faisaient du vélo.  »

Pour les passionnés de loups, les aquarelles de Martine Hentschel posent un regard mystérieux sur ce prédateur fascinant. Tandis que Davis Di Paolo raconte des histoires aux plus petits. Il est question d’écureuils très gourmands.

Pas de menu de fête

Non loin de l’allée des Tilleuls, se tient le café littéraire, avec une quinzaine de participants autour du thème de l’environnement. Martine a choisi de présenter un polar québécois, Borealium tremens , et Cyril Blanc, qui l’a organisé, le roman Dans la forêt.

Au détour d’une allée, rencontre avec Alice, soigneuse en charge des lémuriens, gibbons, loups à crinière et de tout l’enclos asiatique. «  Pour cet anniversaire, les animaux n’ont pas de menu particulier, ce n’est pas leur anniversaire. Mais nous leur permettons, pour ces jours de grande influence, un accès à intérieur et à l’extérieur, pour leur ménager des espaces plus calmes. »

La journée d’aujourd’hui va mobiliser toute l’équipe du zoo. Il sera possible d’en découvrir, dans les coulisses, le travail des vétérinaires et des soigneurs. Il sera possible d’entrer dans la fauverie et le local des zèbres et de visiter la cuisine des animaux. Sans oublier l’exposition de 900 cartes postales anciennes de l’association Chasseurs d’images, qui retracent ces 150 ans. À noter que le petit train a repris du service. Cet anniversaire est placé sous le signe de la rencontre avec le public, avec un programme dense débuté en mars, qui se terminera le 16 décembre.

Les services civiques au micro

Vous souhaitez offrir aux Services civiques et volontaires de votre structure une formation active ? Vous effectuez vous-même un volontariat ? Radio MNE organise ce jeudi 13 septembre à Mulhouse une formation « Liberté, égalité, fraternité, l’émission de radio ». L’objectif est de réfléchir sur les valeurs portées par la devise de la République grâce à des interviews, micro-trottoirs, chroniques… C’est aussi l’occasion de s’initier à la « micro-attitude », de mieux comprendre l’univers et les pratiques journalistiques. Le résultat sera diffusé sur les ondes de Radio MNE !

Tarif : 50 euros/stagiaire (repas compris).
Contact : Ninon ou Jean-Luc, 03 89 33 11 11 – ateliers @ radiomne.com
Infos et inscriptions